Les métiers du futur

À quoi ressemblera le monde du travail de demain, et comment s’y préparer ?

Les métiers du futur - Photo d'une jeune femme qui contrôle un drone dessiné par dessus la photo.
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn

65% des enfants qui entrent à l’école primaire en 2016 exerceront à l’âge adulte un métier qui n’existe pas encore. C’est sur ce postulat du cabinet canadien Wagepoint que le Forum Économique Mondial (FEM) s’est basé pour rédiger son rapport “The Future of Jobs, Employment, Skills and Workforce Strategy for the Fourth Industrial Revolution”. Dans les pays les plus industrialisés, le FEM prévoit la disparition de 7,1 millions d’emplois d’ici à 2020 sous le coup des innovations technologiques. Certains secteurs seront beaucoup plus touchés que d’autres. 4,7 millions d’emplois seront perdus dans l’administration, 1,6 million dans la production industrielle, et 497 000 dans le BTP pour ne citer que ceux qui afficheront les plus grosses pertes.

Si l’on sait déjà que de nombreux emplois seront créés dans l’informatique, l’aide à la personne et l’ingénierie, le futur du monde du travail est encore flou. Qui aurait pu prévoir il y a 10 ans qu’aujourd’hui Social Media Manager serait un métier en développement ou qu’il y aurait des spécialistes du cloud ? Cette accélération du changement soulève de nombreuses questions ; à quoi pourront ressembler les métiers de demain ou comment se préparer à un métier qui n’existe pas encore ?

Biotechnologies, impression 3D, data et drones

Les avancées dans des domaines aussi variés que la génétique, l’intelligence artificielle, la robotique, les nanotechnologies ou l’impression 3D et les connexions qui en découleront vont radicalement changer l’économie, le travail et nos vies. La quatrième révolution industrielle qui est en train de commencer sera beaucoup plus globale que les précédentes. Et ces changements concerneront tous les secteurs, de la médecine au transport en passant par la finance.

Si aujourd’hui il faut encore dépendre d’un donneur pour recevoir une greffe, dans le futur il y aura des designers d’organes humains qui pourront artificiellement concevoir n’importe quel organe pour sauver un patient dans le besoin. À l’intersection de la bio-ingénierie, de la médecine et du design, ces spécialistes utiliseront vos propres cellules souches comme encre pour des imprimantes 3D. Avec cette technologie plus de files d’attentes bien trop longues ni de rejets suite à l’opération. Des scientifiques ont déjà réussi à créer des disques intervertébraux pour des rats, il n’est pas utopique de penser que ce métier fera bientôt partie de notre quotidien.

Dans le futur il y aura des designers d’organes humains qui pourront artificiellement concevoir n’importe quel organe pour sauver un patient dans le besoin.

Dans quelques années quand des drones livreront tout, du livre que vous avez acheté le jour même ou à la pizza que votre frigo a commandé tout seul parce que vous n’avez pas eu le temps de faire les courses, et il faudra des professionnels pour les manager au mieux. Que ce soit pour leur conception, leur maintenance ou pour la création de couloirs aériens, les besoins en personnel qualifié vont sans aucun doute exploser. L’AUVSI (Association for Unmanned Vehicle Systems International) estime que d’ici 2025, 100 000 nouveaux emplois seront créés aux États-Unis dans ce secteur. Et pour ceux qui n’ont pas la fibre technologique ou manuelle, il va aussi falloir de nombreux juristes pour régler tous les litiges qui apparaîtront à chaque fois qu’il y aura des collisions entre deux drones.

Un cœur mécanique tenue par une main verte ajoutée en illustration

Adaptabilité, curiosité, et formation continue

Si aujourd’hui le fait de savoir lire semble être nécessaire dans toutes les professions, il y a à peine un siècle cette compétence n’était pas un pré-requis pour de nombreux métiers. Qui sait si dans 40 ou 50 ans on aura la même position vis à vis du fait de savoir coder. Dans un monde qui change de plus en plus vite, se former tout au long de sa carrière et de sa vie sera l’une des clés de la réussite, que ce soit via son emploi ou en suivant soi-même des cours en ligne, il n’y aura pas de moyen plus efficace pour s’adapter professionnellement à tout ce que l’avenir apportera de nouveau.

En plus d’une curiosité à toute épreuve, il sera de plus en plus rare de trouver des personnes qui exerceront le même métier tout au long de leurs vies. C’est pour cela que l’adaptabilité et les compétences transversales seront prisées. Et dans une économie où la plupart des fonctions seront assurées par des machines, il sera surtout attendu des travailleurs de demain qu’ils fassent preuve de créativité, d’inventivité et d’ingéniosité.

les-conseils-du-guve

Votre orientation ne vous enferme pas dans une seule voie, vous avez le droit de vous tromper, de rebondir et de vous réorienter. Soyez curieux, enrichissez-vous de chaque expérience que vous vivrez car c’est peut-être par cette richesse que vous ferez demain le métier auquel vous n’avez pas encore rêvé aujourd’hui !

Intéressez-vous aux évolutions technologiques de votre secteur. Lisez la presse spécialisée et suivez les personnes à la pointe dans votre domaine afin de mieux comprendre et anticiper votre orientation. Et rappelez vous qu’il n’existe pas de réponse toute faite.

Quel que soit le métier auquel vous allez vous préparer, le Crédit Étudiant BNP Paribas vous accompagne dans le financement de votre formation (1).

(1) Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Hacker, mais éthique
De Youtube à Twitch, le jeu vidéo rapporte

Les lecteurs de cet article ont également consulté